Augmentation mammaire par lipostructure

Cette technique récente permet de réaliser une augmentation mammaire sans prothèse et « sans cicatrice » La graisse prélevée au décours d'une liposuccion peut désormais être utilisé pour augmenter le volume des seins.

Cette technique A été développée en grande partie à Lyon, elle est désormais très utilisée et les chirurgiens lyonnais en maîtrisent parfaitement la technique.

Le principe est de prélever des cellules graisseuses ainsi que des cellules souches, de les traiter et de les purifier puis de les transférer grâce à des micros canule au sein du tissu mammaire, cela constitue une véritable greffe sans cicatrice.

La graisse ainsi transférer va s'intégrer parfaitement au sein traité. Le résultat est donc durable.

Nous utilisons à fin d'obtenir les résultats les meilleurs un système de traitement de la graisse très perfectionné, le système Puregraft http://www.puregraft.com/fr/

Cette technique permet une amélioration du volume et de l'esthétique des seins très naturelle et harmonieuse. Si besoin la procédure peut être répété pour une augmentation mammaire plus conséquente.

Le prélèvement de graisse implique donc une liposuccion qui va permettre en parallèle de corriger les réserves graisseuses qui nuisent aux courbes de la silhouette.
Ce traitement permet donc une véritable redistribution du tissu graisseux en corrigeant les zones excédentaires pour augmenter le volume mammaire « sans cicatrices».
    

Cette intervention se déroule le plus souvent sous anesthésie générale pour le confort du patient. Elle s'effectue en hospitalisation de jour. Les incisions sont millimétriques et cachées dans des plis naturels. La graisse est purifiée au moyen du système Puregraft, une poche de filtration et traitement de la graisse très perfectionnée qui permet d'obtenir une graisse de la meilleure qualité pour un résultat optimal. La réinjection de graisse s'effectue par les incisions de la taille d'une aiguille, qui ne laissent aucune trace.    

Les soins sont très simples, les douches sont autorisées de la sortie. Des ecchymoses sont possibles, celles-ci disparaissent rapidement entre une à trois semaines.
Les activités peuvent être reprise rapidement.
    

Le résultat s'apprécie au bout de trois mois, en effet le sein va être gonflé et une partie de la graisse va se résorber.

On considère qu'il y a environ une perte de 30 % du volume entre les suites de l'intervention et le résultat final. À partir de trois mois la graisse intégrée l'est définitivement. Le résultat dépend en grande partie du volume du sein avant l'intervention ainsi que des réserves de graisse disponible. En effet plus le sein est développé, mieux les cellules graisseuses vont pouvoir s'intégrer. Ainsi il est possible de répéter la procédure avec un résultat encore amélioré

Cette technique peut aussi être employés en complément d'une augmentation mammaire par implants pour un résultat conséquent et des plus naturel.

Elle permet d'augmenter le volume du décolleté et d'ainsi dissimuler l'implant au mieux.

 

Cette technique peut également être proposé lors d'une chirurgie de type abdominoplastie (lifting abdominal) ou de lifting de cuisse, notamment en séquelle d'amaigrissement, pour corriger le volume perdu au niveau de la poitrine. Notre équipe à présenter un travail de recherche à ce sujet concernant l'optimisation des ressources graisseuses dans les séquelles d'amaigrissement.